Menu

IOT et Kickstarter : notre sélection des pires histoires

Dans : Technologies
Kickstarter et les objets connectés, ce ne sont pas que de belles histoires. On trouve aussi des arnaques, des produits qui ne sont jamais arrivés aux clients et d’autres qui étaient loin de remplir leurs promesses. Pour vous rafraîchir la mémoire, découvrez les cinq pires projets. Racontez-nous vos découvertes dans les commentaires ! Kickstarter peut être la source de très belles histoires, de projets incroyables qui arrivent à voir le jour grâce à l’aide des internautes. Le projet d’inconnus peut devenir la nouvelle référence, l’accessoire qui deviendra indispensable ou presque. Mais certains autres projets sont plus « douteux ». Les créateurs peuvent être trop optimistes ou des arnaqueurs patentés. La prudence est donc de mise à l’heure d’investir votre argent. Pour vous aider à bien choisir, nous avons sélectionné 5 projets « connectés » définitivement trop beaux pour être vrais.

Central Standard Timing

Nous sommes en 2013 et la fièvre des montres connectées n’en est encore qu’à ses débuts. Les montres « classiques » ont donc un certain succès sur la plateforme de financement participatif.  Central Standard Timing qui se présente alors comme la montre la plus fine au monde fait partie des success story apparentes.L’entreprise lève plus de 1 million de dollars avec plus de 7.000 participants. Mais il suffit de jeter un oeil sur la page du projet où les supporters continuent de réclamer un remboursement pour comprendre que quelque chose s’est mal passé. Selon toutes les apparences, il s’agissait bel et bien d’une arnaque, un modèle du genre sur la plateforme.

Skarp Lazer Razor

skarp laser razor kickstarterHommes et femmes savent que se raser peut parfois ressembler à une véritable épreuve. La peau est irrité, on se coupe, ce n’est pas très précis… Bref, on rêve tous d’une solution de remplacement, d’un petit miracle qui pourrait nous éviter cette corvée. Autant dire que le rasoir laser Skarp a été très bien accueilli lors de sa présentation sur Kickstarter.Mais le concept, révolutionnaire, l’était sans doute un peu trop. L’entreprise n’avait pas de prototype fiable, ce qui est pourtant un prérequis pour lancer un projet sur la plateforme de financement participatif. Après que plus de 4 millions de dollars aient été levés, Kickstarter a sonné la fin de la récré. Un cas notable de réaction du site qui s’est après cette affaire montré beaucoup plus attentif.

Crystal Wash 2.0

Crystal-Wash kickstarterLe parfait contre-exemple de l’activité de prévention de Kickstarter est Crystal Wash. Ce projet, d’une ampleur bien moindre que le reste de notre sélection, n’a recueilli que 268.000 dollars. Mais, son intérêt ou son efficacité est tout aussi douteux que le reste de notre sélection.Permettant selon ses créateurs de ne plus utiliser de produits chimiques, ni de détergents, il s’est révélé dans les tests être aussi efficace que de l’eau chaude. A près de 40 dollars et avec des délais non assurés, il s’agit clairement d’une très mauvaise affaire pour vous et vos vêtements.

Enrichissez votre lecture :  La solution de Microsoft pour qu’on utilise Bing ? Offrir des bons points et des cadeaux

Le drone Zano

Zano kickstarterNous sommes en 2015. Le drone Zano, s’annonce alors comme la plus grosse levée de fonds via financement participatif en Europe. Environ 2,3 millions d’euros sont alors recueillis pour ce mini-drone au profil vraiment très intéressant pour l’époque. Haute qualité vidéo, autonomie acceptable ou encore suivi du pilote.Premier problème, l’entreprise est dépassée par le succès. Plus de 15.000 drones doivent ainsi être produits suite à l’opération. Ensuite, ceux qui arrivent sont défectueux ! Les réactions des soutiens sont alors un mélange de plaintes qui dénoncent une arnaque et de fans déçus. De façon plus surprenante, le produit avait aussi été primé à l’occasion du CES de Las Vegas. Au final, l’entreprise a été mise en faillite. Si vous voulez savoir tous les détails de l’affaire, Kickstarter a enquêté pour tout savoir. L’histoire est à lire ici.

Triton

On triche un peu pour ce dernier puisqu’il n’a pas été financé sur Kickstarter mais sur la plateforme concurrente Indiegogo. L’entreprise Triton Gills prétendait avoir réussi à inventer un masque permettant de respirer sous l’eau pendant 45 minutes. Enthousiasmés par ces branchies artificielles qui semblaient tout droit sorties d’un film de James Bond, les internautes ont soutenu le projet avec plus de 900.000 dollars.Mais, très vite, des experts se sont prononcés en expliquant que le projet n’était pas réaliste et scientifiquement impossible au vu des technologies disponibles actuellement d’un point de vue de la compression. L’entreprise a finalement annulé son projet et remboursé une grande partie des backers. L’occasion pour eux de méditer l’adage qui dit que si quelque chose semble être trop beau pour être vrai c’est sans doute le cas. Et si vous voulez profiter des fonds sous-marins, pourquoi ne pas découvrir notre sélection des meilleurs masques intégraux de plongée à 180° ?  Pour découvrir toutes les actualités liées à la plateforme de financement participatif Kickstarter, les nouveautés et les tendances, rendez-vous à cette adresse.Cet article est le troisième d’une série sur Kickstarter et les objets connectés. Retrouvez le premier :  « 8 conseils à suivre pour votre campagne Kickstarter » et le second « IoT et Kickstarter : le top des plus beaux projets ».

Weekly Prospective
Recevez chaque fin de semaine, notre sélection d'articles.

(Source)

Commenter

IOT et Kickstarter : notre sélection des pires histoires

5 min




Avant de changer le monde,
Il faut le comprendre.

 

Suivez-nous:


Rejoignez la communauté
OVNI sur votre réseau préféré.