Menu

#OpenInno : EDF souhaite “investir 40 millions d’euros dans 10 startups d’ici à 2 ans”

Dans : Startups

À l’occasion de l’EDF Pulse Day du 19 Septembre dernier, le Groupe EDF a annoncé le lancement d’une toute nouvelle société : EDF Nouveaux Business. Dédiée à l’open innovation, elle a pour ambition de conjuguer intrapreneuriat avec entrepreneuriat, et faire ainsi en sorte de créer un écosystème engagé dans la construction d’un avenir électrique. Rencontre avec son Directeur, Michel Vanhaesbroucke.

Cap 2030 pour le groupe EDF ! La stratégie du premier électricien mondial, impulsée par son Président-Directeur Général Jean-Bernard Lévy à son arrivée à la tête du groupe en 2014, est claire : produire de l’électricité bas carbone et développer les nouveaux usages de l’électricité pour lutter contre le changement climatique, en offrant à ses clients des solutions innovantes. Pour mettre en oeuvre cette transformation, EDF a décidé d’ajouter une brique à sa démarche d’open innovation et de créer, au sein de la Direction Innovation, Stratégie et Programmation, EDF Nouveaux Business. Son objectif ? Aider les métiers à développer de nouvelles activités et à transformer les idées innovantes en projets concrets pour créer de nouveaux business. Et ce, que les idées viennent de l’interne ou de l’externe : “nous souhaitons à la fois tendre la main aux collaborateurs EDF pour passer de l’idée au projet, et du projet à “l’intraprise”, mais aussi nous tourner vers l’extérieur pour créer des synergies et mettre en place ce qui devrait être pour moi le modèle de l’innovation des grands groupes de demain : un écosystème complet alliant intraprises et partenaires externes”, précise Michel Vanhaesbroucke.
“ Très souvent, l’innovation sera une co-innovation. Elle sera rendue possible par un écosystème interne et externe à une entreprise ”
Michel Vanhaesbroucke, Directeur EDF Nouveaux Business
EDF Nouveaux Business pourra compter sur une équipe d’une quinzaine de personnes,  réparties en trois activités complémentaires :
Un guichet unique de ciblage et captation des idées internes et externes, en lien direct avec les dispositifs existants du groupe (Innovation Hub avec la Direction R&D d’EDF, Prix EDF Pulse, Electranova etc.)
Une capacité d’investissement pour déclencher, soutenir les bons projets et “investir 40 millions d’euros dans 10 startups d’ici à 2 ans”
Un incubateur et une pépinière de startups pour accompagner les projets tout au long de leur développement

Créer des synergies entre intrapreneurs et entrepreneurs

Associer intrapreneuriat et entrepreneuriat et faire vivre ensemble l’interne et l’externe autour de projets communs sera donc le leitmotiv d’EDF Nouveaux Business. “Derrière EDF Nouveaux Business se trouve la nécessité de créer un écosystème, dépasser les frontières entre entités du Groupe, et entre interne et externe, ceci quelle que soit l’origine de l’idée”, ajoute Michel Vanhaesbroucke. Pour cela, EDF prévoit la possibilité pour tout collaborateur de proposer ses idées et d’y consacrer du temps grâce à un programme d’accompagnement : “plus les gens avancent dans ce processus de sélection plus on leur donne les moyens de s’y consacrer (temps, mobilisation de collaborateurs etc.) jusqu’à créer leur propre société”. EDF Nouveaux Business souhaite donc faire la part belle à ses collaborateurs et aller chercher plus de projets entrepreneuriaux, afin de mieux les accompagner dans leurs projets. Cette dynamique vertueuse a déjà fait ses preuves pour le projet Metroscope, en voie de devenir une startup d’ici fin 2017 et qui a été créée par 3 jeunes chercheurs de la R&D d’EDF, experts de l’intelligence artificielle. Ils ont développé un logiciel qui peut analyser le fonctionnement d’une usine et le comparer à un fonctionnement théorique afin de détecter les écarts et d’optimiser les performances.
“ Aux côtés de nos collègues de la stratégie, de la prospective et de la R&D notamment, nous sommes mobilisés pour qu’EDF soit le leader européen de la transition énergétique et numérique, en offrant à ses clients une nouvelle gamme d’offres et de services innovants, bas carbone et compétitifs ”
Michel Vanhaesbroucke
Côté innovation externe, la nouvelle structure du groupe EDF veut aller plus loin dans l’identification des startups et trouver les meilleurs partenaires technologiques possibles. Ainsi, EDF lance un appel à projets pour identifier des solutions innovantes afin d’enrichir son offre de déconstruction d’installations nucléaires à travers le monde. Finalement, Michel Vanhaesbroucke souhaite qu’EDF Nouveaux Business soit vue comme une maternité faisant naître et grandir plusieurs startups chaque année, pour qu’elles deviennent les futures activités du groupe. 
 

Enrichissez votre lecture :  Entreprendre dans le sport : elles ont relevé le défi

Un premier appel à projets sur le démantèlement nucléaire

C’est d’ailleurs dans cette optique qu’EDF Nouveaux Business a lancé cette semaine son premier appel à projets autour de la déconstruction des installations nucléaires dans le monde, et ce jusqu’au 8 décembre prochain. Son ambition ? Trouver des technologies opérationnelles ou en voie de maturité afin de passer à l’acte et bâtir une proposition concrète pour la déconstruction des installations nucléaires à l’international. Que ce soit des startups de la robotique pour cartographier une installation, de la 3D pour modéliser des installations ou encore une solution innovante pour démonter du béton, les startups de tous les horizons sont les bienvenues.
Intéressé(e) ?
Postulez ici
Maddyness, partenaire média du groupe EDF

Weekly Prospective
Recevez chaque fin de semaine, notre sélection d'articles.

(Source)

Commenter

#OpenInno : EDF souhaite “investir 40 millions d’euros dans 10 startups d’ici à 2 ans”

5 min




Avant de changer le monde,
Il faut le comprendre.

 

Suivez-nous:


Rejoignez la communauté
OVNI sur votre réseau préféré.