Loading Posts...

Avec quels entrepreneur(e)s passeriez-vous la Saint-Valentin ?

Avec quels entrepreneur(e)s passeriez-vous la Saint-Valentin ?

Les musiciens à la voix suave et autres stars de cinéma ne sont pas les seuls à nous émoustiller. Par leurs idées novatrices et leur esprit d’initiative, les entrepreneurs nous inspirent… et nous font parfois craquer. Dans l’univers des startups en particulier, ils ne laissent pas indifférents. 

Mais alors, avec qui les startuppers rêvent-ils de passer la Saint-Valentin ? À l’occasion de la fête des amoureux, nous leur avons directement posé la question. Si les sondés ont tenu à rester anonymes (peut-être au cas où ils croiseraient les personnes concernées lors d’une soirée networking…), nous avons pensé que vous aimeriez malgré tout connaître leurs réponses…
Top 5 des Valentines
Ophélie Duvillard. Jeune mannequin originaire de Megève, elle partage depuis plusieurs années ses conseils mode, beauté et voyage sur son blog. En novembre dernier, la jeune femme a dévoilé sa plateforme numérique Way2up, qui met en relation les influenceurs et les marques, sans intermédiaire.

Charline Goutal. Co-fondatrice de Ma p’tite culotte, la jolie blonde bouscule les codes de la lingerie féminine. Humour et audace sont les maîtres mots de la marque, qui veut permettre aux femmes de choisir leurs sous-vêtements en fonction de leur humeur. D’abord 100 % digitale, la startup a ouvert son premier concept store dans le 7ème arrondissement parisien.

Anne-Christelle Pérochon. C’est au cours d’un voyage à Tokyo, qu’a germé le concept de Bim dans l’esprit de la jeune femme. Cette application permet de visualiser les meilleures tables autour de soi, de les réserver en un clic et même de partager l’addition avec ses amis.

Lara Rouyres. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir shopper en un clic vêtements et accessoires repérés dans un magazine ? C’est le concept de Selectionnist, imaginé par Lara Rouyres et Tatiana Jama. Il vous suffit de flasher vos produits coups de cœur pour les retrouver online, grâce à une technologie de reconnaissance visuelle.

Samantha Montalban. Créer une marque de lingerie adaptée à la morphologie des jeunes filles, et qui ne soit ni trop bébé, ni trop sexy, c’est le pari que s’est lancé la jeune entrepreneuse. Elle a alors créé Mina Storm, avec son associée Chloé Bernard. Dans leurs sous-vêtements, pas d’armatures, de rembourrages ni de dentelles… mais des designs frais et rock’n roll qui allient mode et confort.

Top 5 des Valentins
Guillaume…

Lire la suite depuis la Source

Veuillez noter qu’OVNI est une plate-forme de curation et d’agrégation de contenu. Notre objectif est de promouvoir les meilleurs articles de différents sites utilisant l’intelligence humaine et artificielle. Si vous pensez que ce contenu devrait être retiré de la plate-forme, n’hésitez pas à contacter nos éditeurs.

Commentaires
0
LikeLike
0
HahaHaha
0
AimeAime
0
WowWow
0
YayYay
0
TristeTriste
Voted Thanks!

Leave a Comment

Loading Posts...




Avant de changer le monde,
Il faut le comprendre.

 

Suivez-nous:


Rejoignez la communauté
OVNI sur votre réseau préféré.